Mathilde : Coach & Mumpreneure épanouie

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

« Si nos enfants nous voient bien dans nos baskets, ils le seront aussi ! »

Raconte-nous ton parcours.

Après le bac, je ne savais pas ce que je voulais faire. Je suis allée en fac de Droit. Aux yeux de ma famille, « ça faisait bien » et tout le monde me disait « le droit mène à tout ».

Je pensais échouer. Finalement, j’ai obtenu un Master 2 en droit social.

Lors de ma première expérience, ce fut la douche froide ! J’ai découvert que le métier de juriste ne me plaisait pas du tout.

En revanche, je collaborais avec le service RH qui avait des missions diversifiées et davantage tournées vers l’humain. Alors, je me suis dit « pourquoi pas ? » et j’ai continué mes études pour obtenir un master Ressources Humaines en alternance. C’est lors de cette année d’études que j’ai rencontré Astrid (COMP&SENS).

Pendant 7 ans, j’ai eu plusieurs expériences, sans réussir à me stabiliser. Il y avait toujours quelque chose qui n’allait pas. N’arrivant pas à me projeter sur du long terme, j’ai privilégié le CDD. 

Très impliquée dans chacun de mes postes, je répondais aux directives de la Direction, qui allaient parfois à l’encontre de mes valeurs. Mais j’avais la « tête dans le guidon » et ne me rendais pas réellement compte de l’impact négatif que cela avait sur moi.

Je me plaignais souvent de ne pas m’épanouir, mais je ne prenais absolument pas le temps de me poser les bonnes questions.

La période du Covid a été particulièrement chargée et épuisante. J’ai pris du recul. Je me suis rendu compte que je ne trouvais plus de sens à ce que je faisais.

J’avais perdu l’essence même de ce pourquoi je travaillais dans les RH : l’humain.

Comme si les planètes étaient alignées, mon mari a eu une opportunité professionnelle en Espagne. J’ai décidé de le suivre et de tenter l’aventure de l’expatriation.

La réalité était différente de ce que j’avais imaginé. J’étais sans activité, loin de mes repères.

J’ai décidé de reprendre ma vie pro en main en faisant appel à Astrid (nous étions en contact sur Linkedin depuis notre année d’études ensemble et j’avais suivi son parcours et le lancement de COMP&SENS). L’approche coaching du programme « 24h pour kiffer mon job ! » donne une autre dimension au bilan de compétences traditionnel. Il y a une phase d’introspection profonde et c’est totalement ce dont j’avais besoin.

Pour la première fois de ma vie, j’ai VRAIMENT pris du temps pour moi. Pour me poser les bonnes questions.

À l’issue du bilan, j’ai pu élaborer un projet concret. À la fois évident et cohérent avec mon parcours (mais avec carrément plus de sens !). Et surprenant puisque j’ai décidé de devenir entrepreneure. Une voie que je n’aurais jamais imaginé emprunter un jour. Le bilan m’a permis de lever les barrières et croyances limitantes que je m’imposais.

Aujourd’hui, je concrétise un projet profondément tourné vers l’humain puisque j’ai rejoint Astrid et l’aventure COMP&SENS en tant que coach en réinvention professionnelle.

Pour quelles raisons as-tu voulu devenir Coach et entrepreneure ?

L’accompagnement professionnel était une idée présente depuis longtemps. Mais les questions et les doutes me bloquaient et m’empêchaient de franchir le cap : « Par quoi commencer ? », « En suis-je capable ? », « Suis-je légitime ? ».

Le bilan m’a permis de comprendre que j’avais toute la légitimité et les qualités nécessaires pour accompagner des personnes dans leur questionnement professionnel. Mon expérience RH allait être profitable lorsqu’il y aurait besoin de conseiller sur les ruptures de contrat, les dispositifs de formation, les techniques de recherche d’emploi, etc.

Devenir Coach me permettrait alors d’allier les relations humaines, mes compétences RH et la liberté !

Je ne pensais pas que l’entrepreneuriat était à ma portée, j’avais beaucoup de barrières. En étudiant les différentes possibilités, j’ai réalisé que c’était cohérent avec ma volonté de devenir coach et mon besoin de liberté.

Quelles ont été les étapes de ton projet ?

L’arrivée en Espagne a généré chez moi une remise en question globale sur ma vie. J’ai eu besoin de temps et de trouver quelqu’un pour m’accompagner dans mon cheminement car je ne me sentais pas de le faire seule.

Après avoir terminé mon bilan, j’ai créé mon statut d’auto-entrepreneur et j’ai commencé une formation pour être certifiée Coach professionnelle.

Très rapidement, Astrid et moi avons décidé de travailler ensemble car nous avions la même vision de l’accompagnement et COMP&SENS se développait.

Sur quelle(s) qualité(s) ou ressource(s) t’es tu appuyée ?

Ma détermination, sans aucun doute !

Je ne pouvais me résoudre à continuer dans une voie qui ne me plaisait pas, et encore moins rester sur mon canap’ à attendre que mon mari rentre (rires).

J’ai donc mis toute mon énergie pour me donner les moyens de réussir.

Mon mari et mes proches savaient que je n’étais pas épanouie professionnellement. J’avais ENFIN réalisé ce bilan de compétences dont je parlais depuis tant d’années sans jamais passer à l’action. Et lorsque je me suis lancée dans mon projet, ils m’ont soutenue dans chaque étape !

Le bilan de compétences m’a aussi aidé à gagner confiance en moi et à construire mon projet pro, et enfin, Astrid m’a aidé à aller au bout de mes idées, a cru en moi et m’a proposé de rejoindre l’aventure COMP&SENS.

Qu’est-ce qui te plaît le plus aujourd’hui dans ton métier ? et dans ta vie de mumpreneure ?

Ce qui me plaît le plus dans mon métier c’est de coacher les femmes, les accompagner dans leurs objectifs de carrière, tout en travaillant à distance.

Et dans l’entrepreneuriat, la liberté, sans hésiter ! Aussi bien dans mes actions (pas besoin de demander l’aval d’une Direction) que dans la gestion de mon temps.

J’ai aussi fait de jolies rencontres inspirantes qui m’ont permis d’avancer dans mes projets. 

Je sens que je vois la vie différemment, je suis moins bridée et j’ose plus suivre mes envies.

Comment se présente une journée/semaine type pour toi ?

Il n’y a pas vraiment de journée type, aucune ne se ressemble, et c’est ça que j’aime 😊.

Une chose est sure, c’est que je me lève à l’heure où mon fils en a décidé (souvent très tôt !).

Mes semaines sont rythmées par les séances de coaching, les échanges avec Astrid, le développement de mon activité de conseil RH, les moments que je consacre à mon fils et mes moments juste à moi.

Qu’est-ce que tu te dis en regardant ton parcours aujourd’hui ?

Je me surprends moi-même 🤣 ! Je ne pensais pas que j’arriverais à rebondir si rapidement après mon arrivée en Espagne, et encore moins à me lancer dans l’entrepreneuriat.

Je n’ai pas toujours eu un regard bienveillant sur mon propre parcours, et aujourd’hui je peux dire que pour la première fois, je me suis écoutée et je me sens enfin alignée avec mes valeurs.

Je suis fière de moi et très heureuse de participer à l’aventure COMP&SENS.

Quelles sont selon toi les qualités essentielles pour entreprendre ?

De la détermination, de l’ambition, de la patience et des qualités relationnelles.

Même si on entreprend seule, c’est auprès des autres que l’on puise une partie de nos ressources pour bâtir son projet.

Quelles sont les difficultés d’une reconversion selon toi et comment les dépasser ?

J’ai été confrontée (et je le suis toujours parfois) à la peur de l’échec et du jugement des autres

Pour dépasser ces freins, j’ai fait en sorte de bien m’entourer pour avoir des personnes sur lesquelles compter et me rebooster en cas de moments compliqués.

J’ai également dégommé un syndrome de l’imposteur qui avait la peau dure grâce au bilan de compétences, en prenant conscience de mes réussites et de mes compétences et en adoptant une nouvelle perception de moi-même.

Et surtout, je prends un max de recul en me disant qu’il faut au moins essayer. Au pire, échouer n’est pas une fin en soi. Juste un apprentissage.

J’ai aussi tendance à toujours prévoir au moins un plan B et un plan C (voire plus parfois !) pour me rassurer et me dire que je pourrais toujours rebondir si le plan A ne fonctionne pas.

Que conseillerais-tu à une maman qui souhaite se lancer comme entrepreneure mais n’a pas encore osé franchir le pas ?

Je lui dirais qu’entreprendre est totalement compatible avec son rôle de maman

Il faut juste trouver son équilibre

L’important, c’est de s’écouter pour savoir ce qu’on a vraiment envie de faire. À partir de là, si nos enfants nous voient bien dans nos baskets, alors ils le seront aussi !

Ta citation favorite

« En allant au fond de nous-mêmes, nous découvrons que nous avons exactement ce que nous désirons. » – Simone Weil

Retrouve Mathilde

Et suit son actualité sur ses réseaux sociaux

Redonne du sens 

à ta vie pro !

Un accompagnement personnalisé pour mieux te connaître, construire un projet qui te ressemble et passer à l’action pour enfin kiffer ton job !

Articles à la une 

Partagez ce post

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Si toi aussi tu souhaites (re)devenir actrice de ta vie pro, découvre notre bilan de compétences réinventé.

Un accompagnement personalisé pour mieux te connaître, construire un projet qui te ressemble et passer à l’action pour ENFIN kiffer ton job !

Picture of Astrid Van Minden

Astrid Van Minden

Fondatrice & Coach en réinvention professionnelle.
Ma vision : une agence digitale dédiée à l’épanouissement professionnel des femmes. Bienvenue chez COMP&SENS !

Retour en haut
Nous n'avons pas pu confirmer ta demande.
Bravo ! Ta demande est validée !

Avant-Première "Je trouve mon ikigaï" 

L'atelier collectif pour mettre des paillettes dans ta vie

Nous n'avons pas pu confirmer ta demande.
Bravo ! Ta demande est validée !
Nous n'avons pas pu confirmer ton inscription.
Bravo ! Ton inscription au mini-parcours est validée !

Reçois pendant 5 jours nos conseils, outils et partages d'expériences

Nous n'avons pas pu confirmer ton inscription.
Ton inscription est confirmée.

Du sens (et des paillettes) dans ta vie pro !

Reçois chaque mois des outils et des inspis 

pour une vie pro épanouie