Victoria : entreprendre dans les Ressources Humaines

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

« Quitter un job après 12 ans pour se lancer en tant qu’indépendante… c’est déstabilisant au début mais aujourd’hui, j’ai plutôt l’impression d’avoir quitté une cage dorée pour un second souffle, et ça n’a pas de prix ! »

Raconte-nous ton parcours.

Après une licence en Ressources Humaines et Relations Sociales, j’ai accepté un CDI en tant que gestionnaire de paies au sein de l’entreprise où j’avais réalisé mon alternance.

Au fil de l’eau, je suis devenue adjointe du service, puis responsable administration du personnel et paies.

En 2020, je suis tombée enceinte de mon fils. A mon retour de congé maternité début 2021, ma responsable avait démissionné et moi je prenais deux nouvelles casquettes : Jeune Maman et Responsable RH.

Mais la naissance de mon fils avait changé mes priorités et surtout le sens que je voulais donner à ma vie et à ma carrière.

J’ai donc fait un bilan de compétences pour faire le point et trouver le job qui me ferait à nouveau kiffer !

C’est là que j’ai compris : les ressources humaines OUI, mais différemment !

 

Pour quelles raisons as-tu voulu devenir Coach professionnelle ? et entrepreneure ?

Je suis profondément animée par « l’humain » et l’accompagnement vers plus d’épanouissement dans la vie en général (pro et perso). Et j’ai une grande appétence pour les sujets liés à l’épuisement professionnel et au burnout. Accompagner des personnes en souffrance au travail et/ou en quête de sens était donc mon leitmotiv. Quoi de mieux que le métier de coach pour cela ?

L’entrepreneuriat a été une évidence pour mon équilibre vie pro-vie perso et mon besoin de liberté. J’avais besoin de faire une pause avec le salariat et travailler pour moi !

De quoi as-tu eu besoin pour te lancer ?

Pour me lancer j’ai eu besoin de plusieurs déclics…
J’ai d’abord admis que je devais me remettre en question quand je me suis rendue compte que je ne prenais plus de plaisir dans l’essentiel de mes missions (premier déclic).
Ensuite le bilan de compétences m’a ouvert les yeux sur mes envies, mes valeurs… J’ai appris à mieux me connaître (deuxième déclic).
Et en me connaissant mieux, j’ai aussi compris que mon équilibre vie pro-vie perso était bien trop bancal ! Je ne pensais qu’au travail et je n’étais plus disponible mentalement pour ma famille (troisième déclic).
Grâce à toutes ces prises de conscience et à la synthèse de mon bilan de compétences, j’ai décidé de me lancer dans la foulée (et pas à la fin des études de mon conjoint comme prévu initialement). J’ai mis en place mon plan d’action et pris la décision de poser les arguments pour demander ma rupture conventionnelle. Les dés étaient jetés !
J’ai expliqué mon projet à mon Directeur qui a compris qu’après presque 12 ans dans l’entreprise, j’ai envie de me lancer dans une nouvelle aventure. Il m’a donc accordée la rupture.

Qu’est-ce qui t’a aidée dans ton parcours ?

Pour mener à bien ce projet, j’ai été aidée par les encouragements de mes proches… Ils ont compris ma décision, ils m’ont soutenue et m’ont même félicitée pour cette décision audacieuse même si pour certain le coaching et l’entrepreneuriat, c’est un peu abstrait !

Et surtout, ma motivation à me sentir utile et à retrouver du sens et du plaisir dans mon travail. Je ne suis pas quelqu’un qui se lance à la légère et j’ai besoin de tout prévoir, alors pour me rassurer j’ai imaginé tous les scénarios possibles et comment j’allais rebondir au cas où. Quitter un CDI après 12 ans pour la première fois pour en plus se lancer en tant qu’indépendante… c’est déstabilisant au début parce que j’ai eu la sensation de quitter la sécurité pour l’inconnu. Mais aujourd’hui le pas est franchi, j’ai plutôt l’impression d’avoir quitté une cage dorée pour un second souffle, une nouvelle liberté et ça, ça n’a pas de prix !

Qu’est-ce qui te plait aujourd’hui dans ton métier et dans ta vie d’entrepreneure ?

Ce que j’aime le plus dans mon métier aujourd’hui, c’est d’essayer de trouver comment vulgariser les « ressources humaines » pour aider les gens au lieu de les rendre nébuleuses

Et aussi de pouvoir organiser mon planning comme bon me semble. Si je dois prendre du temps pour emmener mon fils chez le médecin, ou aller chez le coiffeur, je le fais et je m’organise pour finir ce que je devais faire à un autre moment.

Ne plus avoir besoin de « demander la permission » ou de suivre des directives qui ne me correspondent pas, c’est tellement agréable ! Au début, c’était déstabilisant mais j’ai appris à sortir du cadre que je m’étais fixée et à respirer de nouveau.

Aujourd’hui, je prends mes propres décisions, qui sont complètement en phase avec mes valeurs et mes envies. Cela me procure un grand sentiment de liberté. Et quoi de plus motivant que de travailler pour soi finalement ?

Ma plus grande joie au quotidien, c’est de me lever le matin, motivée à l’idée de faire ce que j’aime. Ça booste !

Comment as-tu géré ta vie de maman et ta reconversion en parallèle ?

Être maman n’a pas été un frein pour cette reconversion bien au contraire. Ça m’a aidé à me booster pour mener mon projet jusqu’au bout : une maman épanouie dans son job est une maman plus heureuse et plus disponible pour les moments en famille. Cette reconversion en tant qu’entrepreneure m’a aidée à trouver plus de temps pour mon fils car je m’organise comme je le veux et je suis beaucoup moins stressée au quotidien. Donc finalement je trouve qu’être entrepreneure et être maman c’est plutôt une équation qui se résout toute seule ! Je suis une mumpreneure !

Qu’est-ce que tu te dis en regardant ton parcours aujourd’hui ?

J’ai réussi à me remettre en question quand c’était nécessaire et à prendre des décisions au bon moment pour moi. Je suis fière d’avoir eu le courage d’aller jusqu’au bout de mon projet ! Et le courage de quitter un CDI de responsable RH dans une grande entreprise pour me lancer à mon compte et faire ce que j’aime !

Je ne changerais rien ! Tout ce que j’ai fait jusqu’ici m’a aidé à être à ma place aujourd’hui ! Aucun regret.

Quels sont tes projets et tes rêves pour la suite ?

Je veux devenir une RH pour les salariés. En leur permettant de vulgariser le droit du travail et d’être enfin écoutés et accompagnés dans leur carrière.

Les sujets autour de la Qualité de Vie au Travail me passionnent et j’aimerais aussi travailler avec les entreprises en tant que consultante, toujours dans l’optique d’améliorer le quotidien des salariés.

Quelles sont, selon toi, les qualités essentielles pour entreprendre ?

Pour entreprendre, je pense qu’il faut bien se connaître, ainsi que ses points forts et ses limites ; être organisée et ne pas avoir de phobie administrative (ou avoir la possibilité de se faire aider) ; ne pas avoir peur des défis et savoir mesurer les risques. Mais surtout, se faire confiance !

Quelles sont, selon toi, les difficultés d’une reconversion et comment les dépasser ?

La sécurité financière et avoir le courage de prendre la décision !

Pour dépasser mon frein lié à la sécurité financière, j’ai posé dans un tableau toutes les dépenses de mon foyer (mon conjoint était en reprise d’étude en plus de ma reconversion) : crèche, emprunt, assurances… et on a tranché ensemble sur les concessions qu’on était prêt à faire. L’indemnité de ma rupture conventionnelle a été une grande aide aussi pour gérer la transition financière et évidemment les allocations Pôle Emploi sans lesquels j’aurai eu plus de mal à me lancer. J’avais besoin d’un filet de sécurité !

Pour avoir le courage de prendre la décision de quitter mon ancien job, j’ai décidé d’en discuter longuement avec mon conjoint et uniquement avec lui. On a pesé les pour et les contre ensemble et anticipé plusieurs scénarios pour se rassurer encore une fois. Cette décision était un projet de vie et nous devions la prendre à deux sereinement sans avoir l’avis des personnes de notre entourage qui nous auraient transmis leurs craintes et leurs propres freins.

Que conseillerais-tu à une femme qui souhaite se reconvertir mais n’a pas encore osé franchir le pas ?

Fais-toi confiance. Si tu sais que c’est le mieux pour toi, mets tout en œuvre pour atteindre ton objectif !
Et entoure-toi de personnes bienveillantes qui t’aideront à lever tes freins un par un.

Ta citation favorite

« Rêve ta vie en couleur, c’est le secret du bonheur. »

Retrouve Victoria

Et suis son actualité sur ses réseaux sociaux

Redonne du sens 

à ta vie pro !

Un accompagnement personnalisé pour mieux te connaître, construire un projet qui te ressemble et passer à l’action pour enfin kiffer ton job !

Articles à la une 

Partagez ce post

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Si toi aussi tu souhaites (re)devenir actrice de ta vie pro, découvre notre bilan de compétences réinventé.

Un accompagnement personalisé pour mieux te connaître, construire un projet qui te ressemble et passer à l’action pour ENFIN kiffer ton job !

Picture of Astrid Van Minden

Astrid Van Minden

Fondatrice & Coach en réinvention professionnelle.
Ma vision : une agence digitale dédiée à l’épanouissement professionnel des femmes. Bienvenue chez COMP&SENS !

Retour en haut
Nous n'avons pas pu confirmer ta demande.
Bravo ! Ta demande est validée !

Avant-Première "Je trouve mon ikigaï" 

L'atelier collectif pour mettre des paillettes dans ta vie

Nous n'avons pas pu confirmer ta demande.
Bravo ! Ta demande est validée !
Nous n'avons pas pu confirmer ton inscription.
Bravo ! Ton inscription au mini-parcours est validée !

Reçois pendant 5 jours nos conseils, outils et partages d'expériences

Nous n'avons pas pu confirmer ton inscription.
Ton inscription est confirmée.

Du sens (et des paillettes) dans ta vie pro !

Reçois chaque mois des outils et des inspis 

pour une vie pro épanouie